Un projet socioprofessionnel et thérapeutique à El Alto

El Alto est une ville située au-dessus de La Paz, à 4100 mètres d’altitude. Fondée dans les années 1990’s, cette ville s’est créée suite à l’exode rural, provoqué par une grande sécheresse et par la fermeture de plusieurs exploitations minières de la région. Les populations migrantes venaient chercher du travail dans les usines de La Paz, et s’installèrent aux alentours de la ville. La croissance démographique annuelle de El Alto s’élève à 10%. L’arrivée en masse de populations migrantes a provoqué une organisation anarchique de la ville et aujourd’hui encore, les infrastructures ne peuvent pas répondre aux différents besoins de la population.  Face à cette réalité, de nombreux projets de solidarité internationale se sont développés dans la ville, essayant de faire face aux problèmes de violence, de santé ou de pauvreté.

L’un d’eux est le projet l’organisation Enda Bolivia El Alto, qui s’articule autour d’un centre d’accueil thérapeutique pour filles de la rue, d’un projet de thérapie de groupe en collaboration avec des collèges, d’un centre d’accueil thérapeutique pour les filles victimes de violences, et enfin d’un projet de formation professionnelle avec des femmes et les filles du projet en processus d’indépendance. Enda Bolivia El Alto est le seul centre thérapeutique résidentiel en Bolivie qui existe pour les filles mineures (de moins de 18 ans). Il n’en existe pas d’autre, que ce soit dans le secteur privé ou public.

Les patientes sont accueillies de manière résidentielle pendant au moins 3 mois dans l’un des deux centres, en fonction de leur vécu et de leur problème. Enda travaille en collaboration avec la Police des Mineurs de Bolivie, qui amène certaines victimes au centre. D’autres viennent d’elles-mêmes ou sont accompagnées par des voisins ou instituteurs. Une fois la thérapie réalisée, elles sont accueillies dans des orphelinats pour les plus jeunes, des centres pour jeunes mamans (car certaines d’entre elles sont enceinte ou ont un bébé suite au viol, et l’avortement est puni par la loi en Bolivie) ou bien réintégrées dans leur famille, quand cela est possible. Lorsqu’aucune de ces options n’est envisageable, un processus d’autonomie se fait et Enda soutient la jeune fille jusqu’à ce qu’elle termine ses études, qu’elle ait un logement et un travail.

Ce projet est une organisation à but non lucratif qui existe grâce à des financements de coopération internationale. Cependant, avec la crise internationale, il est de plus en plus difficile de trouver des financements et il devient essentiel pour les ONG de développer leur réseau de soutien. C’est dans ce contexte que l’atelier de formation professionnelle en tissage, couture et artisanat a mis en vente ses produits, afin de pouvoir continuer à financer les activités de l’atelier et du projet. Depuis août 2012, des femmes sans emploi se sont formées en tissage dans l’atelier de Enda, et un projet de création d’emploi est en cours afin de leur offrir un travail à long terme.

C’est dans ce contexte qu’un contact a été établi avec l’entreprise exportatrice Caserita.com, qui pourrait exporter les vêtements et accessoires en alpaga de cet atelier. Des commandes de la boutique en ligne « Caserita.com » seraient un soutien pour le projet mais aussi pour ces femmes qui pourraient avoir une activité rémunérée et voir ainsi leurs conditions de vie s’améliorer, car en Bolivie tout se paye, même l’éducation et la santé.

Si vous le souhaitez, vous pouvez visiter le site web de Enda Bolivia El Alto sur le lien suivant : www.endaelalto.org  ou le site web de Bolivienda des Alpes aux Andes, une association française qui soutient ce projet en réalisant des actions bénévoles en France : www.bolivienda.org

Publicités

Poster un commentaire

18 février 2013 · 9:14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s