Convoi nucléaire en Île-de-France : on fait quoi en cas d’accident ?

Europe Ecologie

Cécile Duflot, le 12/10/2011

Un convoi de déchets radioactifs, en provenance des Pays Bas et à destination de la Manche, traverse actuellement l’Ile-de-France. Ce convoi traversera plusieurs départements franciliens, (la Seine-Saint-Denis, les Yvelines, la Seine-et-Marne, le Val d’Oise) empruntant les voies de RER en grande couronne francilienne.

Alors qu’un vœu pour une sortie progressive du nucléaire vient d’être adopté le 30 septembre dernier par la région Ile-de-France, les élus EELV du Conseil régional d’Ile-de-France dénoncent une nouvelle fois l’absence totale de transparence autour de ce transport de matière radioactive. Ni les élus locaux, ni les populations n’ont été avertis du passage de ce train et des risques et dangers qui lui sont inhérents.


Le vote de ce vœu était un acte politique fort à l’égard des 12 millions de Franciliens qui sont directement menacés dans le cas d’un accident majeur à la centrale de Nogent-sur-Seine. Aujourd’hui, c’est un transport de matière radioactive qui vient les frôler sur les rails qu’ils empruntent quotidiennement.

Face aux même constat, les questions restent identiques: quels sont dispositifs d’alerte et d’évacuation envisagés ? Les hôpitaux, les gendarmes, les pompiers disposent-ils des informations et des moyens nécessaires pour faire face à un éventuel incident ? Depuis la catastrophe de Fukushima, nous savons qu’il est impossible d’évacuer une agglomération comme Tokyo. Qu’en serait-il pour l’Ile-de-France ?

Les élus écologistes de la Région Ile-de-France réitèrent leur demande auprès du Préfet de région d’apporter des réponses précises dans le cadre des transports de matières radioactives qui sillonnent, sur les routes comme sur les voies ferrées, le territoire francilien. Les écologistes franciliens ne se satisferont pas de vagues promesses d’une plus grande transparence et de l’éternel refrain « Dormez tranquille braves gens ».

* En février dernier, à l’occasion d’un transport de déchets radioactifs qui avait traversé l’Ile-de-France, Cécile Duflot, présidente du groupe Europe Ecologie – Les Verts au Conseil régional d’Île-de-France a adressé un courrier aux  Préfets de Seine-et-Marne, de l’Essonne, du Val de Marne et des Yvelines, ainsi qu’au Préfet de Région. Cette demande d’information est restée lettre morte

Cécile Duflot, présidente du groupe EELV en Ile-de-France

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecologie sociale / Ecología social

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s