Manifestations pacifiques au Maroc pour la démocratie.

Plusieurs centaines de jeunes, à Rabat, et plusieurs milliers, à Casablanca, du Mouvement du 20 février qui réclame des changements politiques profonds ont pu manifester pacifiquement dimanche après la décision des autorités marocaines de ne pas recourir à la force, a constaté l’AFP.

Les manifestants réclamaient des réformes politiques et dénonçaient le décès d’un jeune islamiste du Mouvement décédé jeudi dernier à Safi, à 350 km de Casablanca. Mais les autorités n’ont pas utilisé la force pour les disperser, contrairement aux précédentes manifestations des 15, 22 et 29 mai.

« Réprimer une manifestation pacifique n’a jamais été une solution. Je pense que les dernières déclarations de l’Union européenne (UE) ont joué un rôle dans la décision des autorités d’éviter la violence« , a déclaré à l’AFP Mohamed Lâaouni, le président du Comité de soutien au Mouvement du 20 février.

La Commission européenne avait appelé lundi le Maroc « à la retenue dans l’usage de la force et au respect des libertés fondamentales« , après les incidents qui avaient émaillé les rassemblements du 29 mai.

Selon un responsable du ministère de l’Intérieur, joint par téléphone, « 600 personnes ont participé à cette manifestation et la police n’est pas intervenue« . Les manifestants, eux, ont estimé que le nombre de participants était est de « plusieurs milliers« .

Pour le politologue Mohamed Darif, « le fait que les manifestants aient décidé de ne pas manifester dans les quartiers populaires a sans doute conduit les autorités à ne pas recourir à la force« .

« Les dernières critiques de l’Union européenne (UE) ont également joué un rôle important dans cette décision (des autorités) d’éviter la violence« , ajoute-t-il.

« Je suis satisfaite car la violence n’a pas été utilisée cette fois. Les autorités ont dû constater que nous sommes déterminés à revendiquer pacifiquement une démocratie véritable« , a déclaré Salma Mâarouf, 22 ans, une manifestante du Mouvement.

Les autorités marocaines avaient auparavant souligné que ces manifestations étaient « non autorisées« , et plusieurs jeunes du Mouvement avaient reçu des documents du ministère en ce sens.

Les forces de l’ordre, qui s’étaient déployées le matin dans les principales rues du centre de Rabat, se sont retirées avant le début de la manifestation à 10h00 (GMT), a constaté un journaliste de l’AFP.

Les manifestants, dont certains font partie du Mouvement islamiste Justice et bienfaisance, interdit mais toléré, ont scandé « il faut juger les assassins d’Omari« , « pour une constitution démocratique« , « nous voulons une monarchie parlementaire« , « pour un roi qui règne et ne gouverne pas« ,.

« Nos revendications n’ont pas changé: nous voulons un Maroc démocratique et nous le revendiquerons pacifiquement« , a déclaré Hakim Sikouk, un membre de la section locale du Mouvement.

A Casablanca, plusieurs milliers de jeunes ont manifesté , a constaté un journaliste de l’AFP.

« Nous manifestons pour revendiquer une véritable démocratie, où le roi règne et ne gouverne pas et pour mettre un terme à l’injustice sociale« , a déclaré à l’AFP Ahmed Mediany, l’un des membres de la section locale du Mouvement du 20 février.

A Safi (350 km au sud de Casablanca), où le jeune Kamal Omari est décédé jeudi, des milliers de personnes ont également manifesté pour demander « toute la vérité sur les circonstances de cette mort« , a indiqué à l’AFP un témoin qui a requis l’anoymat.

Ces manifestations interviennent 10 jours avant la remise au roi Mohammed VI, par une commission consultative nommée en mars, de propositions pour une prochaine réforme constitutionnelle.

AFP

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Démocratie / Democracia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s